samedi 12 octobre 2013

whiskas sachet

enfin, on parle, on parle, on parle ....

et on ne dit rien ....


travail 6.
il m'en reste 5.

BOFFFFFFF

http://bitsywords.com/wp-content/uploads/2010/06/cc03.gif




          L’amélioration de l’état de santé de la population avec une meilleure prise en charge autonome est un défi aux professionnels de la santé, incluant les infirmières praticiennes spécialisées (IPS). La pratique d’une IPS n’est pas synonyme d’une pratique exécutrice qui suit aveuglément les règlements sans réflexion critique; l’analyse réalisée est multifactorielle et complexe. Les IPS intègrent leur connaissance approfondie de la pratique infirmière avancée pour fournir des services de santé complets à la population. Une relation IPS-patient se traduit par la compréhension extensive de chaque situation, où l’individu est un être unique au centre de l’action. La perception d’unicité est intimement liée à la profession infirmière, le tout étant supérieur à la somme des parties et la santé et la maladie faisant partie des expériences vécues par la personne. Parse dit que l’expérience humaine de santé est unique et la compréhension de ses significations est une condition essentielle au développement de la discipline infirmière, englobant la pratique infirmière avancée.

         Après presque une quinzaine d’années comme infirmière, incluant la pratique dans trois différents pays, cultures et circonstances, la perspective de travailler comme IPS est très stimulante. L’IPS en soins de première ligne offre au client des soins de santé globaux comprenant la promotion de la santé, la prévention des maladies et des blessures, ainsi que des soins curatifs. Mes expériences plutôt hospitalières m’ont fourni un certain encadrement et une apparente sécurité qui sera basculée. Mes expériences en première ligne sont en grande parties associées à une clientèle mère-enfant ou au suivi de maladies chroniques stables tout en respectant les protocoles en vigueur dans les institutions. Par la première fois, je serai confronté à l’inconnu d’une clinique sans rendez-vous où j’aurai la responsabilité légale d’une décision thérapeutique médicamenteuse. Mes plus grands défis sont alors associés à l’expertise clinique, débutant par l’appel à l’intuition, qui a été partiellement oubliée pendant mes années de pratique. Le tableau annexe présente les points faibles et ceux à améliorer par rapport à mes compétences en soins directs en pratique infirmière avancée.

         Une pratique évolue et s’améliore par la recherche et par le questionnement continu. La pratique IPS est relativement récente au Québec et les IPS doivent faire preuve de leur valeur et importance. La capacité d’interpréter et de divulguer les résultats issus de recherches scientifiques fait partie des attributions d’une IPS. La pratique réflexive est le résultat d’une infinité de sources théoriques ainsi que pratiques.  Les infirmières sont des agents vitaux dans les processus d’apprentissage et d’autonomie des patients, qui possèdent des savoirs et des compétences à partager avec les IPS.


Être avec la personne et l’accompagner dans ses expériences de santé implique l’adoption d’une perspective holistique. La perspective holistique a toujours guidé ma pratique, je valorise les forces de la personne et je reconnais la perception de l’individu par rapport à sa propre expérience de santé. J’envisage de poursuivre comme IPS une pratique collaboratrice, holistique et individualisée.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire